[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Institut du Tout-Monde]
[Adhérer]
[Séminaire 2016-2017]
[Cycle Traduction]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Cycle Art]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Mémoires des esclavages]
[MA2A2]
[Institut du Tout-Monde]
[Archives]
[Les liens du Tout-Monde]
[Cycle Traduction]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Mémoires des esclavages]
[Institut du Tout-Monde]
[Institut du Tout-Monde]
[]
[Archives]
[Séminaire 2016-2017]
[Cycles de l'ITM]
[Mémoires des esclavages]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Adhérer]
[]
[]
[Les liens du Tout-Monde]
[]
[Fanon Kateb Glissant]

L'INSTITUT DU TOUT-MONDE  ADRESSE SON

SOUTIEN À MADAME CHRISTIANE TAUBIRA

  

L'équipe de l'ITM adresse à Christiane Taubira cet extrait du poème d'Édouard Glissant, tiré du chant "Les Héros", Les Indes

Parce qu'elle représente, qu'elle incarne et qu'elle porte haut des valeurs qui sont au cœur de la République, parce qu'elle donne sens et relief au projet humaniste, parce qu'elle sait mieux que quiconque en des temps de confusions, résister encore et encore aux relents les plus nauséabonds, Christiane Taubira fait l'objet presque quotidiennement d'attaques racistes, sous-entendues ou clamées. Aujourd'hui, des élus ont franchi le pas, ajoutant à l'infâme leurs propres contributions. Nous ne nous habituerons jamais à cette surenchère sinistre. Tout en la remerciant d'être la Présidente d'honneur de notre "Rencontre Frantz Fanon, Kateb Yacine, Édouard Glissant" l'Institut du Tout-Monde adresse son soutien chaleureux à Madame Christiane Taubira, par les mots d'Édouard Glissant, dans Les Indes.

LXIV

...Ô dans les siècles de ces siècles, ces autres qui portèrent

    Le fourrage à la litière de leurs maîtres, acceptant

Avec des mots fertiles en crachats, des mots de boue, le

    vieux serment de ne pas être,

Sinon comme un sarcasme, ou une ride sur la mare à

    l'heure où d'autres se lavaient !

Ceux-là, pour eux enfin la clairière s'ouvrit, et on connut

    qu'elle est le temple

De tes fils, ô Liberté, de tes gardiens durant ce temps,

     pendant que femme tu reposes sous la branche,

Et que l'oiseau paradisier replie ses lames de brasier.

LES HÉROS

...elle traverse la parole, c'est la mère inaltérable

-une femme fut vue, qui se leva dans l'aube. Quelle fut-elle encore? C'est ce qu'enfin le chant dira.

  

© INSTITUT DU TOUT-MONDE

  

(Édouard Glissant, Une nouvelle région du monde, 2006)

"Nous avons rendez-vous où les océans se rencontrent..."