[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Inscription Newsletter]
[]
[]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]
[MOOC Traductologie]

« Approches théoriques de la traduction »

MISE EN LIGNE DE JUILLET : LES MODULES DE L'AXE 2


  

Ce second axe emprunte son titre à ce qui constituait en partie le troisième axe du Congrès, et plus particulièrement à la session 1, consacrée au courant de la « traduction culturelle ». Mis à part les conférences inaugurales de Marianne Lederer et Sherry Simon, les Modules 3 à 6 restituent l'atelier 5 de cette session 1 du Congrès, qui constituait la journée d'études « Traductologie, hybridation, créolisation » menée en partenariat scientifique avec l'Institut du Tout-Monde. Ainsi conçu, cet axe 2 au sein du MOOC se concentre plus particulièrement sur les données des traductions dites « culturelles », ouvrant sur une investigation plurielle des champs de l'hybridation et de la créolisation. Et c'est en cela que l'articulation avec les deux conférences inaugurales apparaît dans sa pleine cohérence, tant ces questionnements particulièrement stimulants nous proposent de parcourir selon de nouvelles orientations, les problématiques si contemporaines et si foisonnantes en elles-mêmes, de l'interculturalité. Car les outils à la fois de l'hybridité (Saïd, Bhabha) et de la créolisation (selon Édouard Glissant, qui s'est intéressé aux nouvelles perspectives du traduire) sont plus que jamais, dans le champ de la traduction, porteurs de renouvelements potentiels, tant dans les pratiques qu'en regard de la théorie.

  

Sophie Léchauguette

G. Acerenza / Anke Grutschus

///