[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Institut du Tout-Monde]
[Institut du Tout-Monde]
[Institut du Tout-Monde]
[]
[Archives]
[Séminaire 2016-2017]
[Cycles de l'ITM]
[Mémoires des esclavages]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Adhérer]
[]
[]
[Les liens du Tout-Monde]
[]
[Séminaire 2013-2014 - Vidéo 1]
[Séminaire 2013-2014 - Vidéo 2]
[Adhérer]
[Séminaire 2016-2017]
[Cycle Traduction]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Cycle Art]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Mémoires des esclavages]
[MA2A2]
[Institut du Tout-Monde]
[Archives]
[Les liens du Tout-Monde]
[Cycle Traduction]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Mémoires des esclavages]
[Séminaire 2013-2014]
[Séminaire 2012-2013]
[Séminaire 2011-2012]
[Séminaire 2010-2011]
[Séminaire 2009-2010]
[Séminaire 2008-2009]
[Séminaire 2007-2008]
[Séminaire 2014-2015]
[Séminaire 2015-2016]
[Séminaire 2016-2017]

SESSIONS

ANNUELLES

© INSTITUT DU TOUT-MONDE

Je poursuivrai notre réflexion sur les personnalités multiples en analysant l'usage des pseudonymes par Kierkegaard. Le philosophe a en effet multiplié des personnages théoriques pour signer ses œuvres et il les a assumés comme autant de positions d'existence. "Ma pseudonymie ou polynymie, écrit Kierkegaard, n’a pas eu de cause fortuite dans ma personne, mais une raison essentielle dans la production elle-même qui, dans l’intérêt de la réplique, de la variété psychologique des différences individuelles, exigeait poétiquement une indifférence au bien et au mal, à la componction et au laisser-aller, au désespoir et à la présomption, à la souffrance et à la joie." Cette manière exceptionnelle de philosopher interroge la relation du sujet pensant à ses productions théoriques, et redéfinit le statut de la vérité.

  

"Vivre et penser par pseudonymes"

  

Mardi 13 mai 2014 - François Noudelmann


  

Philosophe et maître de conférences à l'Université Paris-7-Diderot, Pierre Zaoui a été directeur de programme au Collège international de philosophie. Membre du comité de rédaction de la revue Vacarme, il est notamment l'auteur de Le Libéralisme est-il une sauvagerie? (Bayard, 2007). Ses essais très originaux portent aussi bien sur des philosophes tels que Spinoza ou Hume, que sur la maladie, l'amour ou la micropolitique de l'effacement. Son livre La Traversée des catastrophes (Seuil, 2010) a connu un grand succès et son dernier ouvrage vient de paraître : La Discrétion ou l'art de disparaître (Autrement, 2013)

  

"La passion d'être plusieurs"

Mardi 17 décembre 2013 - Pierre Zaoui


  

Mardi 19 novembre 2013 - Vincent Message


  

Vincent Message présentera les

enjeux théoriques de son dernier livre, Romanciers pluralistes (Seuil 2013).

"Chez Cervantes et chez Rabelais, le roman naît de la rencontre entre des points de vue antagonistes sur la réalité. Prolongeant cette lignée, certains romanciers contemporains enquêtent sur la situation de sociétés déchirées par des conflits de valeurs. Robert Musil, Carlos Fuentes, Thomas Pynchon, Salman Rushdie et Édouard Glissant donnent à voir des mondes que la montée en puissance du pluralisme libère et désoriente. En imaginant nos conduites possibles face aux crises qu’entraîne l’accélération de la modernité, ils entrent en dialogue avec les philosophies pluralistes, qui s’efforcent de penser les liens nécessaires à l’équilibre des sociétés multiculturelles.

Tout en élaborant une poétique pluraliste, fondée sur l’art de manier les multiplicités, cet essai met en lumière la pensée du politique qui structure ces romans. Il montre avec quelle sensibilité aiguë les romanciers incarnent les échecs répétés de la vie en commun, et quelles armes ils nous donnent pour tenter de les dépasser. Servi par une grande clarté d’écriture, il est aussi une invitation réjouissante et neuve à la lecture de ces œuvres fascinantes."

Vincent Message est né en 1983. Paru au Seuil en 2009, son roman Les Veilleurs a connu un important succès critique et public. Romanciers pluralistes est issu du travail de recherche qu'il mène depuis 2008 à l'Université Paris-8/Saint-Denis.


  

Dans la continuité de mon introduction aux "personnalités multiples", je ferai une communication sur "Simone de Beauvoir : écrire le contraire de ce qu'on vit, ou vivre le contraire de ce qu'on écrit". J'interrogerai la relation entre Le Deuxième sexe et la correspondance de Beauvoir avec Nelson Algren (A Transatlantic love affair).

  

"Simone de Beauvoir : écrire le contraire de ce qu'on vit, ou vivre le contraire de ce qu'on écrit"

  

Mardi 5 novembre 2013 - François Noudelmann


  

___________________________________

___________________________________

(Édouard Glissant, Une nouvelle région du monde, 2006)

"Nous avons rendez-vous où les océans se rencontrent..."

  

"L'impersonnel et le multiple.

Contrepoints sur Deleuze et Guattari"

La séance sera consacrée à la notion d'impersonnel proposée par Deleuze, et aux différentes pratiques textuelles du philosophe, notamment sa double écriture avec Guattari ("Nous avons écrit L’Anti-Œdipe à deux. Comme chacun de nous était plusieurs, ça faisait beaucoup de monde"). L'interrogation portera sur les effets de vérité d'une telle démarche et sur les paradoxes liés à l'impersonnel. Seront questionnées notamment les contradictions entre l'éloge du nomadisme et la pratique d'une vie sédentaire.

 

  

Mardi 29 avril 2014

Dominique Labays

François Noudelmann

Richard Rechtman traitera du rapport à l'altérité du cadavre dans le processus génocidaire au Cambodge et des conséquences chez les survivants de "porter en eux " leurs morts (comme des doubles).

Il parlera de son livre Les Vivantes et des raisons qui l'ont poussé à faire le choix de la fiction.

 
Richard Rechtman est psychiatre, psychanalyste et anthropologue, Directeur d'études à l'EHESS, il enseigne l'anthropologie des subjectivités. Ses recherches portent sur les processus de subjectivation sociaux par lesquels le sujet social ou politique se représente aujourd’hui sous les traits d’un sujet psychologique dont les tourments, les blessures, les souffrances participent de la définition contemporaine de l’humain dans les sociétés occidentales. Ses publications récentes sont L'Empire du traumatisme. Enquête sur la condition de victime, Flammarion Champs, 2011 (avec Didier Fassin) et Les Vivantes, Editions Léo Scheer, 2013.

  

"Se dissocier pour survivre. À propos des modalités de résistance dans le Cambodge des Khmers rouges"

Mardi 10 décembre 2013 - Richard Rechtman


  

Diane Arnaud est maître de conférences en esthétique filmique à l'Université Paris  Diderot. Elle a écrit sur la part obscure des cinématographies d’Alexandre Sokourov (Figure d’enfermement, L’Harmattan, coll. « Esthétiques », 2005) et de Kiyoshi Kurosawa (Mémoire de la disparition, Rouge Profond, 2007), ainsi que sur les jeux du montage dans l’œuvre de Yasujirô Ozu (Ozu à présent, G3J éditeur, 2013, co-dirigé avec Mathias Lavin).

Son dernier essai, Changements de têtes (Rouge Profond, 2012, coll. « Raccords »), interroge les implications esthétiques des dérèglements de l’incarnation au cinéma quand un personnage est interprété par plusieurs acteurs ou lorsqu’un comédien joue différents rôles. 

Elle propose d’éclairer les changements fantastiques de personnalité, des adaptations à l’écran de Docteur Jekyll et Mister Hyde jusqu’aux fictions multiples de David Lynch et de Raoul Ruiz, en passant par les facéties du jeu comique, de Jerry Lewis à Jim Carrey.  

Mardi 25 mars 2014 - Diane Arnaud

"Double jeu. De Docteur Jekyll à David Lynch "

Mardi 25 février 2014 - Pierre Bayard

ENTRÉE LIBRE

Pierre Bayard est professeur de littérature française à l'Université de Paris 8 et psychanalyste. Il a écrit de nombreux essais qui mêlent l'imagination théorique et l'humour. Ses propositions sont d'une grande impertinence et, avec une feinte ingénuité, elles modifient radicalement nos modes de lecture. Parmi ses livres les plus connus, publiés aux éditions de Minuit : Qui a tué Roger Ackroyd? 1998, Comment améliorer les œuvres ratées? 2000, Peut-on appliquer la littérature à la psychanalyse? 2004, Demain est écrit 2005, Comment parler des livres que l'on n'a pas lus? 2007, Le Plagiat par anticipation 2009.

Depuis son premier livre jusqu'au plus récent, Pierre Bayard s'intéresse aux paradoxes, aux dédoublements; il repense la place et la fonction du sujet écrivant, non seulement dans la fiction mais aussi dans la théorie : Il était deux fois Romain Gary 1990, Et si les œuvres changeaient d'auteur? 2010, Comment parler des lieux où l'on n'a pas été? 2012, Aurais-je été résistant ou bourreau? 2013, Il existe d'autres mondes 2014. Les notions qu'il construit, notamment dans son dernier livre, sont au coeur de notre réflexion sur les personnalités multiples, et je compte sur votre présence le 25 février pour écouter un des penseurs les plus inventifs d'aujourd'hui.

François Noudelmann

  

"Il existe d'autres mondes"

"Lutte des rêves et

personnalités multiples"

Auteur d'essais et de fictions, Max Dorra a reçu en 2002 le prix Psyché pour son livre Heidegger, Primo Levi et le séquoia. La double inconscience (Gallimard, « Connaissance de l’inconscient », 2001). Ses essais, La Syncope de Champollion, entre les images et les mots et Quelle petite phrase bouleversante au cœur d'un être ? Proust, Freud, Spinoza, ont été publiés dans la même collection en 2003 et 2005.  Son dernier ouvrage vient de paraître aux Editions de l'Olivier (collection « penser/rêver ») : Lutte des rêves et interprétation des classes. Démontage d'un tour d'illusion. Max Dorra est professeur de médecine interne, une médecine d'écoute.


  

Mardi 14 janvier 2014 - Max Dorra


  

Mardi 1er octobre 2013 - François Noudelmann


SÉANCE INAUGURALE

DU SÉMINAIRE 2013-2014


"Philosophes à personnalité multiple"

Comme pour les sessions précédentes, les séances auront lieu à 19h, à la Maison de l'Amérique latine, 217 Bd. Saint-Germain, Paris 7e (M° Solférino).

Directeur scientifique du Séminaire de l'ITM


Session 2013-2014 : "Les personnalités multiples"

_____________________________________

SÉMINAIRE DE L'INSTITUT DU TOUT-MONDE 

Sous la direction de François Noudelmann

  

La notion de personnalité multiple a été la qualification donnée aux troubles psychiatriques de personnes passant, de façon incontrôlée, d'une identité à une autre. Ce comportement associé parfois à la schizophrénie ou à l'hystérie a fait l'objet de nombreuses théories, à la fin du XIXe siècle et dans les années 80. En deçà des polémiques médicales sur ce type de diagnostic, nous étudierons la pertinence de la notion dans des champs tels que la philosophie du sujet, l'invention fictionnelle, les cultures de l'exil. Dr Jekyll et Mr Hyde, le bovarysme, l'empathie psychique, le doute cartésien, l'acteur et ses personnages, le passage d'une langue à l'autre, le transsexualisme seront autant de situations permettant de discuter la notion de personnalité multiple.

Nous analyserons les phénomènes de dissociation interne liés aux dédoublements de personnalités et à la performance des rôles, dont le théâtre servira de paradigme. À partir de cas avérés et d'exemples venus de la littérature et du cinéma, nous considérerons les processus de mimétisme et de parodie dans les situations d'aliénation ou d'émancipation culturelles. Nous étendrons notre réflexion à la notion de personnalité virtuelle, présente en chacun et qui s'actualise selon les circonstances. Ces analyses permettront de réévaluer radicalement certains termes tels que l'hybridation ou le métissage, à partir d'une analyse à la fois philosophique, psychologique et esthétique.

                                                                                                            François Noudelmann