[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Institut du Tout-Monde]
[Institut du Tout-Monde]
[Institut du Tout-Monde]
[]
[Archives]
[Séminaire 2016-2017]
[Cycles de l'ITM]
[Mémoires des esclavages]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Adhérer]
[]
[]
[Les liens du Tout-Monde]
[]
[Recherche]
[Archives]
[]
[Séminaire 2016-2017]
[Cycle Traduction]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Cycle Art]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[Mémoires des esclavages]
[Les liens du Tout-Monde]
[Adhérer]
[Dossiers]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Cycle Traduction]
[Mémoires des esclavages]
[MA2A2]
[Institut du Tout-Monde]
[MA2A2]
[Séminaire 2013-2014]
[Séminaire 2012-2013]
[Séminaire 2011-2012]
[Séminaire 2010-2011]
[Séminaire 2009-2010]
[Séminaire 2008-2009]
[Séminaire 2007-2008]
[Séminaire 2014-2015]
[Séminaire 2015-2016]
[Séminaire 2016-2017]

SESSIONS

ANNUELLES

Voir le texte de

l'intervention

"Kateb... Glissant... en quelques échos. Éléments pour une poétique monde"

Mardi 12 mai 2015 - Aliocha Wald Lasowski, "Politique des arts" - Présentation de son livre Édouard Glissant, penseur des archipels (Pocket)

Mardi 5 mai 2015 - Dominique Labays, "Politique de la nomination", avec une réponse de François Noudelmann




  

Emmanuelle Recoing consacre ses recherches aux littératures antillaises francophones et anglophones, à la littérature afro-américaine et aux relations entre littérature et Histoire. Sa thèse de doctorat portait sur la représentation de l’espace dans les littératures antillaises contemporaines. Elle a écrit L’Île et le Livre, deux structures qui correspondent (L’Harmattan, 2007), L'imaginaire de l'espace comme trace de l'Histoire. Etude d'un lien entre les représentations fictionnelles antillaises et les données historiques (Presses académiques francophones, 2013) et Par delà le Blanc et le Noir ? Le thème de l’hybridité dans les littératures des diasporas africaines post-négritude (Presses académiques francophones, 2014). Ses articles récents étudient les rapports entre idéologie et langage.

"Luttes de genres / Luttes de couleurs, le renouvellement du marxisme par Édouard Glissant et Christine Delphy dans les années 70-80"

Mardi 7 avril 2015 - Emmanuelle Recoing



  

Ci-contre un document de la chaîne You Tube de l'ITM et d'Édouard Glissant.fr - voici ce qu'Édouard Glissant disait à propos de William Faulkner en 1993, interrogé par Patrick Chamoiseau (extrait de Les hommes livres - Édouard Glissant, réal. J.R. Christiani).

  

"Politiques de la littérature.

Glissant lecteur de Faulkner"

Mardi 17 mars 2015- François Noudelmann



  

Cette conférence présentera la culture japonaise et plus particulièrement la littérature japonaise sous l’angle de l’archipel et de la créolité, à l’aide des notions d’Edouard Glissant. Elle vise à montrer un autre visage de la culture et de la littérature japonaises, loin des lieux communs que sont le zen, le manga ou les romans de Haruki Murakami, ou Le Dit de Genji, en présentant quelques écrivains dont le thème principal repose sur la notion de créolité.

Nao Sawada est professeur à l’Université Rikkyo (Tokyo) et professeur invité à l'université de Paris 8. Son domaine de recherche porte sur l’intersection entre la philosophie et la littérature. A publié de nombreux ouvrages sur la philosophie et la littérature contemporaines dont trois livres en japonais : L'Appel à l'aventure: lecture éthique de Sartre, Nouvelle lecture de Sartre et Jean-Luc Nancy: étude de partage. Il est également traducteur confirmé et a traduit en japonais Les Mots, Les Chemins de la liberté, Vérité et existence de Jean-Paul Sartre, ainsi que des ouvrages de Jean-Luc Nancy, Philippe Forest, Tahar ben Jelloun et Fernando Pessoa.

 

"La culture japonaise sous

le signe de la créolité"

Mardi 31 mars 2015 - Nao Sawada



  

Louis-Georges Tin est un universitaire dont le domaine de spécialité est la littérature française, particulièrement au XVIe siècle. Il est aussi un penseur des questions de genre et de race. Il a notamment dirigé le Dictionnaire de l'homophobie (PUF 2003), écrit L'invention de la culture hétérosexuelle (Autrement 2008), Esclavages et réparations. Comment faire face aux crimes de l'histoire (Stock 2013). Sa réflexion va de pair avec un engagement social et politique contre l'homophobie et le racisme. Depuis 2011, il dirige le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) et organise des mobilisations internationales pour lutter contre les discriminations.

Dans l'esprit d'un dialogue critique avec les thèses d'Édouard Glissant, la discussion portera notamment sur la mémoire de l'esclavage, la nécessité et les formes de la réparation.

Mardi 6 janvier 2015 - Louis-Georges Tin

"Ce que réparer veut dire"


  

Michel Giraud, après une double formation en philosophie et en ethnologie, a rejoint, en 1969, l'Institut Martiniquais d'Études fondé par Édouard Glissant, une institution hors norme où il a assuré pendant deux ans l'enseignement de la philosophie. Il a collaboré avec Édouard Glissant à la publication de la revue Acoma et aux réflexions du Groupe de recherche de l’IME. Après avoir soutenu une thèse de 3ème cycle intitulée "Races et Classes en Martinique", il a été recruté comme chercheur par le CNRS, où il a travaillé sur les sociétés de la Caraïbe, en particulier des Antilles françaises, durant une trentaine d'années. Parmi ses récentes publications, il a écrit, en 2013, dans la revue L'Homme : "La créolisation : le muscle ou la graisse. À propos de l’essai d’Alain Ménil sur Édouard Glissant".

  

"La politique de la Relation peut-elle

fonder une cosmopolitique ?"

Mardi 16 décembre 2014 - Michel Giraud

"Histoire et anti-Histoire du marronnage"

Hiroshi Matsui fut un élève d'Édouard Glissant dont il a suivi les cours à New York, à CUNY. Il a traduit plusieurs de ses textes en japonais et vient d'achever la rédaction d'une thèse où il propose deux cartographies de la relation à partir d'Aimé Césaire, Kateb Yacine et Édouard Glissant.

___________________________________________

 

Mardi 2 décembre 2014 - Hiroshi Matsui

Zineb Ali Benali est professeur à l'Université de Paris 8 et écrivain. Parmi ses publications : La Balade des djinns, Alger, Editions Casbah, 2004; "Le récit métis pour lutter contre l’oubli. Mostefa Lacheraf entre autobiographie et Histoire", in L’autobiographie en situation d’interculturalité, Blida, Ed. du Tell, 2004; "Ecrire en l’absence des autres langues, les premières. Ecrire dans un genre « inconnu » ", in Echanges et mutations des modèles littéraires entre Europe et Algérie, Paris, L’Harmattan, 2004: "Schéhérazade ou Jazya? Celle qui raconte et attend ou celle qui parle et agit ?", in Les 1001 nuits et l’imaginaire du XXe siècle, Paris/Budapest/Tunin, L’Harmattan, 2004; "Édouard Glissant au Maghreb. Le dit du monde", in Édouard Glissant, La pensée du détour, revue Littérature, Armand Colin 2014

Elle parlera de la relation décisive entre les deux écrivains, particulièrement au moment de la guerre d'Algérie.

  

"Kateb Yacine, Édouard Glissant...

en quelques échos"

Mardi 25 novembre 2014 - Zineb Ali Benali

Je mettrai en regard les textes que Jean-Paul Sartre a rédigés en 1960, réunis sous le titre "Ouragan sur le sucre", et le journal de voyage (inédit) d'Édouard Glissant, relatant leurs périples respectifs dans l'île au moment de la révolution castriste.

Nous analyserons les figures de l'engagement intellectuel, la relation à l'idéologie révolutionnaire et aux dirigeants (les dialogues avec Castro et Guevara notamment), l'alliance de la foi politique et de la distance critique, l'attention portée à la parole libre, particulièrement celle de la littérature, et à sa répression.

François Noudelmann

  

"Cuba : regards croisés de Glissant

et Sartre sur la Révolution"

Mardi 21 octobre 2014 - François Noudelmann


  

Mardi 7 octobre 2014 - François Noudelmann


  

"Chères amies, chers amis du Tout-Monde,

Le séminaire va reprendre, pour sa 8e année, des questions que j'avais abordées en compagnie d'Édouard Glissant pendant la première année, en 2007 ("Politiques du Tout-Monde"). Nous avions discuté de notions en prise avec l'actualité contemporaine : échanges globalisés, assignations identitaires, relativisme et universalisme, paradigme généalogique…



Je vous propose cette année de réfléchir aux engagements politiques et intellectuels qui ont marqué la deuxième moitié du XXe siècle, à partir de l'œuvre et de l'itinéraire d'Édouard Glissant. La dimension politique de sa pensée est évidente, tant il a soutenu des combats majeurs pour l'émancipation des peuples. Toutefois c'est la poésie qui l'a conduit vers la politique, plus que les événements. Nous interrogerons cet accès qui implique aussi un pas-de-côté face aux théories et aux pratiques politiques, voire une antipolitique, à la fois inactuelle et singulièrement actuelle en ces temps de doute et de transformation du politique."

François Noudelmann

  

Séance inaugurale de

la session 2014-2015

"Politique et antipolitique

d'Édouard Glissant"

© INSTITUT DU TOUT-MONDE

___________________________________

___________________________________

ENTRÉE LIBRE

Comme pour les sessions précédentes, les séances auront lieu à 19h, à la Maison de l'Amérique latine, 217 Bd. Saint-Germain, Paris 7e (M° Solférino).

Directeur scientifique du Séminaire de l'ITM


Session 2014-2015 : "Politique et antipolitique d'Édouard Glissant"

_____________________________________

SÉMINAIRE DE L'INSTITUT DU TOUT-MONDE 

Sous la direction de François Noudelmann

  

Le séminaire portera sur les questions politiques liées aux luttes indépendantistes et aux conflits de l'après-guerre, à travers l'œuvre et la pensée d'Édouard Glissant. L'écrivain fut un des fondateurs du Front antillo-guyanais pour l'autonomie en 1961. Ses réflexions sur l'indépendance ont évolué vers la notion d'interdépendance et nous en interrogerons les contextes historiques et idéologiques, en dialogue avec Aimé Césaire et Franz Fanon. Le séminaire analysera les moments clés de cette conscience politique: le Congrès des écrivains et artistes noirs, la guerre d'Algérie, la révolution cubaine.


La singularité de la pensée politique d'Édouard Glissant sera l'objet du séminaire. Ses engagements se sont exercés avec un recul critique révélant le souci d'une autre grammaire de la politique. Le séminaire mettra en regard les textes liés explicitement à des moments historiques tels Le Discours antillais (1981) ou Quand les murs tombent (2007) écrit avec Patrick Chamoiseau, et les traités de poétique, d'esthétique et de philosophie qui initient peu à peu un changement des discours et des imaginaires. Glissant s'y montre à la fois politique et antipolitique. Il repense les lieux, les échelles et les temporalités. À l'écart des notions de représentation et de droit, il propose une nouvelle cosmopolitique. Les territoires, frontières et identités se trouvent profondément bouleversés par sa philosophie de la relation et sa pensée du vivant..

                                                                                                            François Noudelmann