[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Institut du Tout-Monde]
[Séminaire 2018-2019]
[Prix Glissant]
[Mémoires des esclavages]
[]
[]
[Cycles de l'ITM]
[Poétiques d'écrivains]
[Penser la Caraïbe]
[Cycle Traduction]
[Diversité des expériences et causes communes]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Cycle Art]
[Poétiques de résistance]
[Archives 2019]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[MA2A2]
[Inscription Newsletter]
[Les MOOC de l'ITM]
[]
[MOOC Traductologie]
[CIEEG]
[Colloques]
[Pôle numérique]
[Pulbications]
[Pôle Cinéma - Ateliers]
[Podcasts de l'ITM]
[Prix Carbet - 2018]
[]
[]
[Institut du Tout-Monde]
[]
[]
[]
[]
[]
[Archives 2019]
[Séminaire 2018-2019]
[Cycles de l'ITM]
[Mémoires des esclavages]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Adhérer]
[Les liens du Tout-Monde]
[]
[Dossiers]
[Recherche]
[Les MOOC de l'ITM]
[]
[]
[]
[]
[Inscription Newsletter]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[]
[Adhérer]
[Poétiques d'écrivains]

La Foule des images - Samedi 25 janvier - 14h/21h - Forum-1


« Peuple », « multitude », « masse », … : les mots employés pour désigner les collectifs politiques sont également applicables aux flots d’images qui s’impriment quotidiennement sur nos écrans et nos rétines. Parmi ces termes, l’idée de « foule » a ceci de particulier qu’elle offre de pointer une instabilité qui s’est imposée dans l’actualité à différents niveaux : flottement de nouveaux sujets politiques constitués en marge des modalités classiques du parti ou du syndicat, notamment devant l’urgence écologique ; mutation des formats d’images produits pour rendre compte de leurs modes d’action, parfois déjà visibles à même le vêtement. C’est cette articulation qu’il s’agit de voir, d'exprimer, de penser, en abordant conjointement les foules d’images et les foules en images jusque dans l’histoire longue de leur apparition au seuil de la modernité.


Maxime Boidy (Ouverture du marathon) - 14h

Marie José Mondzain et Gérard Paris-Clavel (Histoire des papillons et tracts militants) - 14h15

Ulrike Lune Riboni (Représentation médiatique de l'émeute) - 15h

Émilie Notéris et Callisto McNulty (Traitement médiatique et formes de violences policières) - 15h45

Jacopo Galimberti (Anonymat et foule sans visage) - 16h30

Alice Leroy (Politique des foules: intelligences collectives contre intelligences artificielles) - 17h15

Roberto Ferrucci (Mémoire des violences de Gênes lors du sommet de 2001) - 18h


19h45 - 21h : Table ronde autour des images des gilets jaunes avec Louise Moulin et Laurent Jeanpierre à l'occasion de la sortie de l'ouvrage Plein le dos (Éditions du bout de la ville, novembre 2019).

15e édition du Festival Hors Pistes

Paris, Centre Pompidou

24 janvier - 9 février 2020

Soirée présentée par Sylvie Glissant


Discussion avec

Victor Lazlo


En musique

avec Madanm

MARIJOSÉ ALIE, Une semaine et un jour

(Éditions Hervé Chopin, 2020)

Mardi 4 février 2020, 20h, Paris Maison de l'Amérique latine,

rencontre avec MARIJOSÉ ALIE pour son nouveau roman

Mardi 14 janvier 2020

Négritude, la grammaire de Caliban



  

PODCAST de la 1ère séance du Cycle « Poétiques d'écrivains.

Césaire, Fanon, Glissant, Frankétienne » par JACQUES COURSIL

Soirée présentée par Sylvie Glissant


Séance de signatures à l'issue de la soirée


  

MARIE-JOSÉ MONDZAIN, K comme Kolonie. Kafka et la décolonisation de l'imaginaire (Éditions La Fabrique, 2020)

Lundi 23 mars 2020, 19h30, Paris Maison de l'Amérique latine,

rencontre avec MARIE-JOSÉ MONDZAIN pour son nouvel essai

© Photo Linda Mitram

« Une seule ligne suffirait (…) et le problème noir se dépouille de son sérieux ». (Peau Noire masques blancs, Frantz Fanon, 1952).  Le problème noir n’est pas un problème sérieux, c’est pourquoi, c’est un sérieux problème. La poétique de Fanon, sa rhétorique, sa psychanalyse, montre comment la question est faussée et fermée par un jeu de masques : masque blanc pour le Noir et noir pour le Blanc ; masque blanc pour le Blanc et noir pour le Noir. Le discours du racisme devient croisé et ainsi, « une seule ligne » n’y suffit plus.


Jacques Coursil est Professeur émérite de l'Université des Antilles. Il a enseigné également à Cornell University, University of California Irvine, l'Université de Caen. Il est docteur ès Lettres et docteur ès Sciences. Jacques Coursil s'est vu décerné en 2017 le Prix Édouard Glissant pour l'ensemble de son œuvre. Il est l'auteur d’articles en critique littéraire, de La fonction muette du langage  en 2000 (Ibis Rouge, Guadeloupe), Valeurs pures en 2015 (Lambert-Lucas, Limoges), Le Paradoxe francophone (en préparation). 

  

Nathanaël est l'auteure d'une trentaine de livres écrits en français ou en anglais, et publiés aux États-Unis, au Québec, et en France. Elle a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Alain-Grandbois pour ...s’arrête ? Je (2007), le Publishing Triangle Award pour The Middle Notebookes (2015) et le Prix de l’Académie Claudine de Tencin pour L’heure limicole (2016). Elle a également une grande activité de traduction, par exemple des ouvrages de Danielle Collobert, Édouard Glissant, Hervé Guibert, Catherine Mavrikakis, et Hilda Hilst (cette dernière en collaboration avec Rachel Gontijo Araújo). De l'anglais elle a traduit les poètes Reginald Gibbons, John Keene, Trish Salah, et Rachel Gontijo Araújo. Depuis 2008, elle a signé trois livres de conférences sur la traduction, At Alberta (2008), Asclepias: The Milkweeds (2015) et Hatred of Translation (2019).

L'essai Kayali pour une ouverture a été composé lors d'une résidence de création en Martinique sous l'égide de Terre d'Arts et ETC Caraïbe.

Accusant la forme d'une lettre dispersée, Kayali pour une ouverture revient sur la traduction de Soleil de la conscience, premier essai publié d'Édouard Glissant, dont l'auteure a fait l'expérience, du passage du français à l'anglais. S'assignant les distances des Amériques, la lettre ne s'écrit sur les traversées rassemblant et déliant les lieux de partance que sont Chicago et Paris afin de s'arriver au bourg de Schoelcher en Martinique. La lettre s'adresse au kayali du texte (héron vert pour le français) afin d'amorcer une réflexion ornithologique sur l'(in)traductibilité. Faisant appel à des voix aussi insolites que Franz Kafka, Germaine Krull, E.J. Pratt, Anton Tchekhov, Claude Cahun ou Aimé Césaire, celle d'Édouard Glissant en demeure l'impulsion à la fois et le marqueur-répondant.



  

Nathanaël dialoguera avec Hervé Sanson, membre associé à l'Item-CNRS, spécialiste des littératures maghrébines francophones. Il prépare plusieurs publications pour 2020, à l'occasion du centenaire de Mohammed Dib.

« Kayali pour une ouverture.

(L'oiseau intraduit par Édouard Glissant) »

Mercredi 29 janvier 2020, 20h Maison de l'Amérique latine,

l'ITM vous propose une rencontre avec NATHANAËL

le Centre international d'études Édouard Glissant (CIEEG)

QUI SOMMES-NOUS ?

NOS DOSSIERS THÉMATIQUES (RUBRIQUE « LES DOSSIERS DE L'ITM »)

INSTITUT DU TOUT-MONDE  fondé par Édouard Glissant en 2006

(Édouard Glissant, Une nouvelle région du monde, 2006)

"Nous avons rendez-vous où les océans se rencontrent..."

  

LES ACTUALITÉS DE L'ITM

  

LES FOCUS DE L'ITM

  

les soirées « Poétiques de résistance » proposées par Sylvie Glissant à la Maison de la Poésie de Paris

un Pôle Cinéma dirigé par Mathieu Glissant, comprenant « Les Ateliers du Quatrième Siècle » et « Les Écrans du Tout-Monde »

© INSTITUT DU TOUT-MONDE

un Cycle « Diversité des expériences et causes communes » (2016-2017), en partenariat avec NYU et la FMSH

un Cycle « Penser la Caraïbe, penser le monde », en partenariat avec la FMSH

le programme d'information et de sensibilisation « Mémoires des esclavages » (volet Internet coord. par le Pôle numérique)

un Pôle numérique dirigé par Loïc Céry, en charge de l'ensemble des extensions numériques de l'ITM

les « Dossiers de l'Institut du Tout-Monde » produits par le Pôle numérique de l'ITM

un déploiement nouveau du projet initial d'Édouard Glissant, du M2A2 (aujourd'hui « Musée du Tout-Monde »).

un Cycle Art dirigé par Yann Toma (2013-2014), en partenariat avec l'Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne

un Cycle consacré à la traduction, dirigé par Loïc Céry (cycle prolongé par le MOOC « Parcours de Traductologie »)

un Cycle portant sur les poétiques du monde : « Le Chant du monde », présenté par Sylvie Glissant

le Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, fondé en 1989

le Prix et la Bourse Édouard Glissant, créés en 2002 à l'initiative de l'Université Paris VIII

un Séminaire universitaire annuel, par l'équipe scientifique de l'Institut du Tout-Monde

Pour être informés en temps réel de toutes nos actualités, n'hésitez pas à vous inscrire à notre Newsletter. Indiquez-nous l'adresse mail à laquelle vous souhaitez la recevoir :



  

Pour nous contacter à propos de toute question

concernant nos activités, utilisez l'adresse mail de l'ITM :


administration@tout-monde.com

L’Institut du Tout-Monde a été créé en 2006 à l’initiative d’Édouard Glissant, avec le soutien du Conseil régional d'Île-de-France et du Ministère de l’Outre-Mer.

Directrice de l'ITM : Sylvie Glissant

Président de l'ITM : François Vitrani

Ce réseau est en lien avec différentes structures et institutions culturelles telles que : Théâtre de la Chapelle du Verbe incarné (Compagnie du Tout-Monde, Avignon) ; Association Tout-Monde (Guadeloupe) ; Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde ; Maison de l'Amérique latine (Paris) ; Casa de las Americas (Cuba)... La plupart des manifestations publiques de l'ITM sont menées à Paris, Maison de l'Amérique latine.




L’Institut du Tout-Monde fut fondé en premier lieu par Édouard Glissant en 2006 à partir d’une esthétique et d’une pensée et d’une intention poétique, celle qui avait traversé son œuvre et fait la trame de ses engagements. L’ITM est ainsi devenu un lieu rhizome de la Relation et un lieu d’échanges, une plateforme où se rencontrent les imaginaires et les écritures du monde, un espace où se dit la créolisation, un observatoire des pas imprévisibles de la mondialité, de ses accidents, des incidences et métamorphoses du vivant, un chantier des utopies du Tout-monde. Dans cette optique, l’ITM a progressivemet mis en place des ateliers, des séminaires, des cycles pluridisciplinaires, un musée nomade des arts des Amériques (le M2A2), des rencontres poétiques déclinées en  « archipels baroques » (les soirées « Poétiques de résistance »),  deux prix littéraires - le Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde ; le Prix et la Bourse Édouard Glissant -, des groupes de recherches qui relient, relaient, relatent des espaces de pensées et de tremblements du monde. L'ITM a également fondé en son sein en 2018 le Centre international d'études Édouard Glissant.


L’objectif poursuivi par Édouard Glissant consistait à fonder un vaste réseau culturel à la fois francilien, interrégional, international, et en très étroite connexion avec les régions d'Outre-Mer. Aujourd'hui, l'ITM c'est à la fois :

L'INSTITUT DU TOUT-MONDE, fondé par Édouard Glissant en 2006

________________________________________________________________________________________________________________________________