[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Institut du Tout-Monde]
[Séminaire 2018-2019]
[Prix Glissant]
[Mémoires des esclavages]
[]
[]
[Cycles de l'ITM]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[Penser la Caraïbe]
[Poétiques d'écrivains]
[Cycle Traduction]
[Diversité des expériences et causes communes]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Cycle Art]
[Poétiques de résistance]
[Prix Carbet]
[]
[]
[Institut du Tout-Monde]
[]
[]
[]
[]
[]
[Archives 2021]
[Séminaire 2018-2019]
[Cycles de l'ITM]
[Mémoires des esclavages]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Adhérer]
[Les liens du Tout-Monde]
[]
[Dossiers]
[Recherche]
[Les MOOC de l'ITM]
[]
[]
[]
[]
[Inscription Newsletter]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[]
[]
[]
[]
[Archives 2021]
[Inscription Newsletter]
[Les MOOC de l'ITM]
[]
[]
[]
[]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[]
[CIEEG]
[Colloques]
[Pulblications]
[]
[Adhérer]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[MA2A2]
[]
[]
[Les Grands entretiens de l'Institut du Tout-Monde]
[]
[]
[]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[Cycle Mémoires et Littératures de l'esclavage]
[]

La Trace. Agouzou, femme esclave de Monique Arien-Carrère, est le tout premier roman publié par les Éditions de l'Institut du Tout-Monde en janvier 2021.


Il a reçu le label de la Fondation

pour la Mémoire de l'esclavage.

Cet entretien en deux parties avec Monique Arien-Carrère permet d'ouvrir cette nouvelle phase du cycle en abordant au présent l'acuité d'une mémoire qui relève à la fois du collectif et d'une démarche individuelle, dans le choix d'un cheminement vers le passé qui vise à mieux habiter le présent.

Avec cette 5e séance, nous amorçons la phase du cycle dévolue aux approches focalisées, après les 4 premières séances qui ont constitué le moment introductif de l’ensemble. Et pour l'occasion, avant d'en venir aux œuvres clés de notre corpus selon une approche à la fois géographique et chronologique, nous partons du présent, et de la vigueur actuelle de l'expression littéraire des thématiques liées à la mémoire de l'esclavage.


Avec La Trace. Agouzou, femme esclave de Monique Arien-Carrère, les Éditions de l'Institut du Tout-Monde ont publié en janvier 2021 un premier roman empreint de préoccupations mémorielles, qui marque un tournant en quelque sorte. Il s'agit en effet de la toute première œuvre littéraire écrite dans l'inspiration de ces recherches généalogiques effectuées par bon nombre d'Antillais depuis quelques années ; des recherches au gré desquelles la narratrice découvre la trace de son aïeule, esclave sur une plantation en Martinique et qui, avec l'abolition de 1848, accède à la citoyenneté et à l'état-civil. Cette histoire, qui mêle le parcours contemporain de Mélie la descendante et d'Agouzou l'ancêtre, est en grande partie de nature autobiographique et draîne, au gré d'une qualité d'écriture indéniable, l'ensemble des problématiques d'identité, de rapport au passé et de construction de la mémoire, dont aura témoigné toute une tradition littéraire au XXe siècle, comme notre cycle tente de l'examiner.

DEUXIÈME PARTIE : Mémoire, histoire et identité, les voies de l'accomplissement

PREMIÈRE PARTIE : La Trace, roman d'une double individuation

Il y a 20 ans, le 10 mai 2001, le Parlement français votait la loi reconnaissant la traite négrière et l'esclavage transatlantique comme crime contre l'humanité, loi portée et défendue par Christiane Taubira. Le texte stipule en son article 1 : 

La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'Océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'Océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité.


Dans son discours de présentation du projet de loi, Christiane Taubira déclarait : « Nous sommes là pour dire que la traite et l’esclavage furent et sont un crime contre l’humanité ; que les textes juridiques ou ecclésiastiques qui les ont autorisés, organisés percutent la morale  universelle ; qu’il est juste d’énoncer que c’est dans nos idéaux de justice, de fraternité, de solidarité, que nous puisons les raisons de dire que le crime doit être qualifié. Et inscrit dans la loi parce que la loi seule dira la parole solennelle au nom du peuple français. »


En ce Mois des mémoires, pour commémorer le vote historique de la loi Taubira de 2001, l’Institut du Tout-Monde est accueilli par la Maison de la Poésie à Paris et présentera un « Chaos-opéra » imaginé par Sylvie Glissant et Greg Germain.


Avec les textes de Christiane Taubira, Léon Gontran Damas, Édouard Glissant, Patrick Chamoiseau, Eugène Pottier, Gaël Faye, Marie-José Mondzain, Monique Arien Carrère, Denetem Touam Bona, Nicole Cage, Nancy Morejon, Leonora Miano, Estelle Coppolani, Aimé Cesaire, Toni Morrisson, Khal Torabully...


Récitants Greg Germain, Mariann Mathéus, Roberto Jean, Sophie Bourel, Stephy Glissant. Avec la participation de Hugo Rousselin, vidéaste.

Accompagnés par le Chant de Viktor Lazlo et le piano de Gregory Privat. 

Mise en Musique par le Trio Mahagony 

Et le Chant de Marie-Claude Bottius 


« Every great dream begins with a dreamer. Always remember, you have within you the strength, the patience, and the passion to reach for the stars to change the world. »

Harriet Tubman

  

L'INSTITUT DU TOUT-MONDE CÉLÈBRE LE 10 MAI ET COMMÉMORE LES 20 ANS DE LA LOI TAUBIRA DE 2001

À LA MAISON DE LA POÉSIE, 19H (PARIS). LUNDI 10 MAI 2021, VIDÉO DE LA CAPTATION DE LA SOIRÉE

  

CYCLE PLURIDISCIPLINAIRE 2021 DE L'ITM : « MÉMOIRES ET LITTÉRATURES DE L'ESCLAVAGE :

ÉCRIRE LA TRACE, TRAMER L'HISTOIRE », ENTRETIEN AVEC MONIQUE ARIEN-CARRÈRE

  

NB. Sur le site des Éditions de l'ITM, les liens de commercialisation sont régulièrement mis à jour.

Pour commencer, nous vous proposons nos 5 premières publications (présentations détaillées sur le site)  :

un pôle éditorial : les Éditions de l'Institut du Tout-Monde

QUI SOMMES-NOUS ?

NOS ACTUALITÉS

NOS DOSSIERS THÉMATIQUES (RUBRIQUE « LES DOSSIERS DE L'ITM »)

  • Et entretien sur le Portail des Outre-mer

      de France Televisions :

Pour le lancement de ce tout nouveau pôle de l'ITM, nous vous proposons de découvrir un site spécifique des ÉDITIONS DE L'INSTITUT DU TOUT-MONDE, bien sûr rattaché à notre site principal, et dont l'objet est de présenter dans le détail nos différentes collections ainsi que nos premiers ouvrages. Ces premières publications paraissent à partir d'aujourd'hui et jusqu'à la fin de cette année.


 

Nous avons le grand plaisir de vous annoncer aujourd'hui la création des Éditions de l'Institut du Tout-Monde. L'ITM se dote dorénavant d'un réel pôle éditorial, qui sera dévolu dans un premier temps à l'édition de nos travaux de recherche mais aussi à une réelle activité de diffusion que nous nous efforcerons d'amplifier graduellement.


  

CRÉATION DES ÉDITIONS DE L'INSTITUT DU TOUT-MONDE

le Centre international d'études Édouard Glissant (CIEEG)

INSTITUT DU TOUT-MONDE  fondé par Édouard Glissant en 2006

(Édouard Glissant, Une nouvelle région du monde, 2006)

"Nous avons rendez-vous où les océans se rencontrent..."

  

LES FOCUS DE L'ITM

  

les soirées « Poétiques de résistance » proposées par Sylvie Glissant à la Maison de la Poésie de Paris

un pôle Cinéma dirigé par Mathieu Glissant, comprenant « Les Ateliers du Quatrième Siècle » et « Les Écrans du Tout-Monde »

© INSTITUT DU TOUT-MONDE

un Cycle « Diversité des expériences et causes communes » (2016-2017), en partenariat avec NYU et la FMSH

un Cycle « Penser la Caraïbe, penser le monde », en partenariat avec la FMSH

le programme d'information et de sensibilisation « Mémoires des esclavages » (volet Internet coord. par le Pôle numérique)

un pôle numérique dirigé par Loïc Céry, en charge de l'ensemble des extensions numériques de l'ITM

les « Dossiers de l'Institut du Tout-Monde » produits par le Pôle numérique de l'ITM

un déploiement nouveau du projet initial d'Édouard Glissant, du M2A2 (aujourd'hui « Musée du Tout-Monde »).

un Cycle Art dirigé par Yann Toma (2013-2014), en partenariat avec l'Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne

un Cycle consacré à la traduction, dirigé par Loïc Céry (cycle prolongé par le MOOC « Parcours de Traductologie »)

un Cycle portant sur les poétiques du monde : « Le Chant du monde », présenté par Sylvie Glissant

le Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, fondé en 1989

le Prix et la Bourse Édouard Glissant, créés en 2002 à l'initiative de l'Université Paris VIII

un Séminaire universitaire annuel, par l'équipe scientifique de l'Institut du Tout-Monde

Pour être informés en temps réel de toutes nos actualités, n'hésitez pas à vous inscrire à notre Newsletter. Indiquez-nous l'adresse mail à laquelle vous souhaitez la recevoir :



  

Pour nous contacter à propos de toute question

concernant nos activités, utilisez l'adresse mail de l'ITM :


administration@tout-monde.com

L’Institut du Tout-Monde a été créé en 2006 à l’initiative d’Édouard Glissant, avec le soutien du Conseil régional d'Île-de-France et du Ministère de l’Outre-Mer.

Directrice de l'ITM : Sylvie Glissant

Président de l'ITM : François Vitrani

Ce réseau est en lien avec différentes structures et institutions culturelles telles que : Théâtre de la Chapelle du Verbe incarné (Compagnie du Tout-Monde, Avignon) ; Association Tout-Monde (Guadeloupe) ; Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde ; Maison de l'Amérique latine (Paris) ; Casa de las Americas (Cuba)... La plupart des manifestations publiques de l'ITM sont menées à Paris, Maison de l'Amérique latine.




L’Institut du Tout-Monde fut fondé en premier lieu par Édouard Glissant en 2006 à partir d’une esthétique et d’une pensée et d’une intention poétique, celle qui avait traversé son œuvre et fait la trame de ses engagements. L’ITM est ainsi devenu un lieu rhizome de la Relation et un lieu d’échanges, une plateforme où se rencontrent les imaginaires et les écritures du monde, un espace où se dit la créolisation, un observatoire des pas imprévisibles de la mondialité, de ses accidents, des incidences et métamorphoses du vivant, un chantier des utopies du Tout-monde. Dans cette optique, l’ITM a progressivemet mis en place des ateliers, des séminaires, des cycles pluridisciplinaires, un musée nomade des arts des Amériques (le M2A2), des rencontres poétiques déclinées en  « archipels baroques » (les soirées « Poétiques de résistance »),  deux prix littéraires - le Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde ; le Prix et la Bourse Édouard Glissant -, des groupes de recherches qui relient, relaient, relatent des espaces de pensées et de tremblements du monde. L'ITM a également fondé en son sein en 2018 le Centre international d'études Édouard Glissant.


L’objectif poursuivi par Édouard Glissant consistait à fonder un vaste réseau culturel à la fois francilien, interrégional, international, et en très étroite connexion avec les régions d'Outre-Mer. Aujourd'hui, l'ITM c'est à la fois :

L'INSTITUT DU TOUT-MONDE, fondé par Édouard Glissant en 2006

________________________________________________________________________________________________________________________________