[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Institut du Tout-Monde]
[Institut du Tout-Monde]
[]
[]
[]
[]
[]
[Archives 2020]
[Séminaire 2018-2019]
[Cycles de l'ITM]
[Mémoires des esclavages]
[Prix Carbet]
[Prix Glissant]
[MA2A2]
[Adhérer]
[Les liens du Tout-Monde]
[]
[Dossiers]
[Recherche]
[]
[]
[]
[]
[]
[Inscription Newsletter]
[]
[Cycle Traduction]
[Cycle Traduction]
[Archives 2020]
[Adhérer]
[Séminaire 2018-2019]
[Prix Glissant]
[Prix Carbet - 2016]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Dossiers]
[Mémoires des esclavages]
[]
[]
[Cycles de l'ITM]
[Poétiques d'écrivains]
[Penser la Caraïbe]
[Cycle Traduction]
[Diversité des expériences et causes communes]
[Cycle "Le Chant du Monde"]
[Cycle Art]
[MA2A2]
[Inscription Newsletter]
[Poétiques de résistance]
[Les MOOC de l'ITM]
[]
[MOOC Traductologie]
[CIEEG]
[Colloques]
[Pôle numérique]
[Pulbications]
[Pôle Cinéma - Ateliers]

Accusant la forme d'une lettre dispersée, Kayali pour une ouverture revient sur la traduction de Soleil de la conscience, premier essai publié d'Édouard Glissant, dont l'auteure a fait l'expérience, du passage du français à l'anglais. S'assignant les distances des Amériques, la lettre ne s'écrit sur les traversées rassemblant et déliant les lieux de partance que sont Chicago et Paris afin de s'arriver au bourg de Schoelcher en Martinique. La lettre s'adresse au kayali du texte (héron vert pour le français) afin d'amorcer une réflexion ornithologique sur l'(in)traductibilité. Faisant appel à des voix aussi insolites que Franz Kafka, Germaine Krull, E.J. Pratt, Anton Tchekhov, Claude Cahun ou Aimé Césaire, celle d'Édouard Glissant en demeure l'impulsion à la fois et le marqueur-répondant.

© INSTITUT DU TOUT-MONDE

(Édouard Glissant, Une nouvelle région du monde, 2006)

"Nous avons rendez-vous où les océans se rencontrent..."